logo

INTENTION

Le corps, source de vitalité


Piège à sentiment

Le corps est véhicule et vecteur, il trahit les émotions et change le monde dont il est partie. Chaque personne exprime différemment plaisir, douleur, envie à travers lui, le corps reçoit et émet. Ce sont ces aller retours qui nous intéresse et son interaction avec l’espace, avec l’autre avec lui même.
Nous utiliserons chaque corps comme un ensemble d’expérience, de culture et de ressenti. Nous nous intéresserons également aux individu conduisant et habitant ces corps. Ce travail sur le corps ne se limitera pas à une tentative de représentation esthétisante de la danse ou d’une autre forme d'expression corporelle. Nous produirons des images, mais aussi des témoignages écrits et audios afin de scénographier et d’accompagner cette recherche visuelle.


Le corps trahit et cache, c'est ce que nous voulons voir.


PROBLEMATIQUES :

Le questionnement, auquel nous répondrons en collaboration avec les modèles grâce à nos recherches et propositions visuelles, évoluera tout au long de ce projet.
Dans le désordre et sur une liste non exhaustive, nos problématiques seront :

Peut-on penser le corps en termes de dedans et de dehors ?

Voulons-nous fixer le mouvement ou témoigner de ce qu’il va devenir ?

Les artistes peuvent-ils utiliser leur corps comme des vecteurs et à quelle

condition?

Comment travailler sur la dimension culturelle, imaginaire ou ressentie du

corps ?

Le corps peut-il être envisagé autrement que comme une réalité

anatomique, close et intime ?


La Corporéité, Imaginaire et Sensations

Nous nous orienterons dans cette recherche vers la notion de corporéité évoquée par Michel Bernard dans ses ouvrages sur le corps et la danse. Le corps et sa corporéité nous intéressent en tant que récepteurs et vecteurs des relations humaines. De plus, ils servent et agrémentent notre propos.